Missions de santé et d’accueil du jeune enfant de moins de 6 ans

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Claire le Franc

Conseil de la métropole du 21 septembre 2015

Monsieur le Président, chers collègues,

Cette délibération nous permet d’avoir une large vision du rôle et des missions de la protection maternelle et infantile, compétence récente de notre collectivité.

Cette compétence, qui s’inscrit à la fois dans le code de santé publique et le code de l’action sociale et familiale, est fondamentale pour les enfants et leurs familles. Il s’agit donc de toujours mieux prendre en compte les besoins des habitants et de rendre cohérentes les politiques sociales de notre collectivité mais aussi de renforcer cette cohérence avec celles des autres collectivités, notamment celles des Communes.

En effet, la proximité joue un rôle primordial dans ces politiques, rôle aujourd’hui assuré pour les compétences de la Métropole par les MDR. Cependant, certaines Communes, comme Villeurbanne mais d’autres encore, ont développé des services comme l’accueil du jeune enfant dans les établissements ou à travers les relais d’assistantes maternelles portés par la Ville, par le service municipal de santé scolaire et le lien aux familles est lui aussi organisé à travers des lieux, des permanences d’accueil dans les différents quartiers pour ce qui relève aujourd’hui des compétences dont s’est dotée la Ville de Villeurbanne.

Divers services municipaux interviennent donc actuellement, coordonnés à une échelle communale. Je tiens d’ailleurs à ajouter que tous les postes de médecins et d’infirmières sont aujourd’hui pourvus. Il s’agit, pour nous, de réaffirmer que les questions de l’exercice des compétences métropolitaines à l’échelle d’un territoire doivent évidemment prendre en compte ce territoire, ses capacités d’initiative et d’expérimentation et non pas exclusivement le déploiement des services métropolitains.

Cela ne pourra se faire qu’à travers des politiques territoriales différenciées qui doivent faire l’objet du futur pacte de cohérence métropolitain, ces politiques différenciées n’obérant en rien une équité de traitement des familles mais venant, au contraire, renforcer l’efficacité et l’efficience des politiques publiques qui sont mises en œuvre par les collectivités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s