Programme métropolitain d’insertion pour l’emploi (PMI’e) 2016-2020 – Orientations stratégiques

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Laura Gandolfi

Conseil de la métropole du 10 décembre 2015

Monsieur le Président, chers collègues,

Depuis notre précédente intervention du mois de juillet, s’est tenue le 26 novembre dernier la réunion de clôture de la concertation insertion-emploi. A la suite de cette réunion, nous avons eu connaissance du document présentant les orientations stratégiques mises en œuvre dans le programme métropolitain d’insertion pour l’emploi.

La démarche engagée par la Métropole dans ce domaine est essentielle tant ce sujet doit être au cœur du projet métropolitain du fait de ses conséquences et de l’enjeu qu’il représente pour l’ensemble des habitants du Grand Lyon.

Le plan métropolitain d’insertion pour l’emploi s’inscrit dans la mise en œuvre de l’article 15 de la loi du 1er décembre 2008 qui généralise le revenu de solidarité active et qui réforme les politiques d’insertion.

Sur ce point, nous avons eu une lecture un peu plus nuancée que celle figurant dans le document. En effet, nous souhaitons que ce plan ne s’applique pas seulement aux bénéficiaires du RSA mais, d’une façon générale, à toute personne bénéficiaire  d’un dispositif d’insertion. Cette vision est renforcée par la gestion des fonds européens au titre de l’inclusion qui, en termes de public cible,va bien au-delà des bénéficiaires du RSA.

Ce texte prévoit à la fois l’élaboration d’un programme métropolitain d’insertion et, en termes de mise en œuvre, d’un pacte territorial pour l’insertion qui associe notamment l’Etat, les communes et les organismes concourant au service public de l’emploi.

Sur la méthode, en premier lieu, on peut à la fois saluer l’intérêt d’un processus visant à associer l’ensemble des acteurs d’un territoire à cette démarche afin de recueillir une vision la plus large possible mais regretter que les communes ait été raccrochées à ce diagnostic un peu au dernier moment.

On peut noter, ainsi que le rappelle la délibération, que ce plan métropolitain d’insertion pour l’emploi constitue un document qui se veut plus de cadrage que directement opérationnel. En ce sens, nous notons tous l’intérêt de passer d’un document stratégique à la déclinaison d’actions concrètes et tout particulièrement la prise en compte de la notion de territoire inclusif avec deux enjeux majeurs :

– le premier est la prise en compte de l’ensemble des conditions d’insertion des personnes dont il faut se préoccuper ; il nous faut faire rentrer dans le champ de nos préoccupations -comme le permet la loi que nous venons de citer- tous les acteurs tels que le PLIE, les demandeurs d’emploi gérés par Pôle emploi, les jeunes de moins de vingt-cinq ans suivis par les missions locales et que nous retrouvons pour certains, après des années, dans le dispositif RSA. Comme nous l’avons déjà signalé, à Villeurbanne, ce sont 15 350 demandeurs d’emplois, dont 7 000 bénéficiaires du RSA. La mission locale assure l’accompagnement de 1 500 jeunes et enregistre une file active de 3 800 jeunes dont on pourrait souhaiter qu’ils ne soient pas renvoyés de dispositif en dispositif. Tout ce qui pourra être fait en amont du dispositif RSA doit être mobilisé ;

– second enjeu, le schéma métropolitain des solidarités qui aura vocation à définir des interventions concourant à l’insertion sur les autres aspects que l’emploi ; nous pouvons citer le logement, la santé, la mobilité, la formation qui restent souvent des freins à l’insertion.

Sur toutes ces questions, nous avons établi un diagnostic, identifié des freins et proposé des actions, dont certaines figurent dans le programme d’insertion qui nous a été soumis. On peut effectivement citer les leviers économiques comme la mobilisation des1 000 entreprises, une offre de services aux entreprises, mobilisables après qu’une expertise des besoins en matière de RH ait été conduite, développer des stratégies filières s’appuyant sur les branches professionnelles, développer le cofinancement des contrats aidés et s’appuyer sur des leviers permettant l’accompagnement des créations d’entreprises.

Le parcours des bénéficiaires : afin de rendre les bénéficiaires du RSA acteurs de leur parcours, il est primordial de rendre possible l’accompagnement par des outils adaptés à l’accès à une activité. C’est une démarche active dont ils devront justifier pendant toute la durée du parcours d’insertion. Il est nécessaire que l’accompagnement soit bien au-delà de la simple embauche car les périodes de retour à l’emploi restent fragiles pour ceux qui en ont été éloignés pendant des mois voire des années. Et, concernant les acteurs, les délais doivent être raccourcis pour la prise en charge, par un référent, de chaque bénéficiaire ; le référent doit placer le plus rapidement possible le bénéficiaire dans une dynamique d’action, il devra savoir adapter et diversifier les modes d’accompagnement.

Enfin, sur le fond du document, nous saluons les mesures préconisées et nous pensons qu’à ce niveau, le travail de concertation a été très positif mais nous regrettons que, dans ce plan, ne soit pas présentés les outils de l’indispensable coordination à mettre en œuvre entre tous les intervenants. A défaut, elle est renvoyée à la seule pratique professionnelle des référents en proximité. C’est pourquoi nous avions proposé qu’un travail permettant l’élaboration d’un suivi de parcours individualisé des personnes en insertion, quelle que soit l’institution, la collectivité et/ou les acteurs effectuant ce suivi, puisse être élaboré ; ce suivi mentionnerait les mises en œuvre qui ont déjà été menées en termes d’accompagnement, ce qui a échoué et ce qui mériterait d’être retenté, dans l’objectif d’un gain de temps, d’une plus grande efficacité, efficience et cohérence qui bénéficieraient aux institutions, à tous les acteurs de terrain et surtout à la personne elle-même.

Nous saluons également la constitution de binômes auprès des développeurs économiques avec des chargés de liaison entreprise-emploi qui est une décision importante. Sur ce point néanmoins, nous souhaiterions que ceci se traduise, selon les moyens existant sur les territoires, par l’intégration d’un collectif partenarial, le cofinancement de dispositifs existants être connus. Cela nécessite donc de partager, avec les Communes qui le souhaitent, un diagnostic et les réponses que l’on aura à mettre en œuvre.

Pour conclure, les trois outils que vont être le plan métropolitain d’insertion pour l’emploi, le pacte territorial pour l’insertion et le schéma des solidarités doivent trouver des instances de pilotage qui puissent articuler les dimensions opérationnelles communes, donner une place aux différents partenaires politiques qui peuvent être différents et, en dernier lieu, trouver un moyen d’associer le niveau territorial et les Communes à la mise en œuvre afin d’assurer la mobilisation des différents territoires.

Néanmoins, le plan métropolitain ne définit pas ce schéma de pilotage ni même le rôle des commissions existantes, par exemple les CLI, alors même que c’est, pour l’ensemble des partenaires, et particulièrement les Communes, une condition de leur implication forte dans ce projet.

Enfin, un dernier point d’actualité sur lequel j’attire votre intérêt : la proposition de loi d’expérimentation territoriale visant à faire disparaître le chômage de longue durée a été adoptée cette nuit à l’unanimité par les Députés, au nom d’une utopie réaliste. Dans l’esprit d’innovation que la Métropole revendique, nous ne pouvons passer à côté de ce projet ; il constitue une véritable opportunité pour donner un nouveau souffle à nos politiques publiques en associant les acteurs du développement économique, les acteurs de l’insertion et les acteurs publics.

Nous voterons favorablement cette délibération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s