Fête du Livre de Bron

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Loïc Chabrier

Conseil de la métropole du 23 mars 2015

Monsieur le Président, chers collègues,

Monsieur le Président, on peut évidemment  se  féliciter  du  soutien  financier  apporté  par  laMétropole à l’association Lire à Bron pour l’organisation de la fête du livre de Bron.

Cet événement, qui a un succès retentissant chaque année, témoigne aussi de la vitalité des événements culturels liés au livre et à la lecture publique sur le territoire de la Métropole.

A ce titre, j’en citerai un pour cette semaine, la fête du livre jeunesse à Villeurbanne, ou encore Quais du polar, deux événements qui, dans leurs créneaux spécifiques, sont de réputation qui a largement dépassé les frontières de la Métropole. Donc c’est vrai que le soutien apporté à ce type d’événements marque l’investissement de la Métropole auprès des structures qui valorisent la lecture publique et facilitent l’approche du livre par tous les publics.

Cela  étant,  à  l’heure  de  la  définition  d’une  véritable  politique culturelle de la Métropole, nous devons nous interroger sur le soutien que la collectivité serait amenée à porter à des manifestations de ce type, dont la notoriété dépasse largement les limites des Communes qui organisent et qui jusque-là contribuent tout de même principalement au rayonnement culturel et métropolitain avec les événements qu’elles organisent.

C’est vrai que, depuis la mise en place de la Métropole, l’objectif principal a été d’assurer la continuité du service public et des prestations rendues jusque-là par le Conseil général mais, désormais,  nous  devrons  réinterroger  certains  financements auparavant accordés par le Conseil général pour mettre en place  de  nouveaux  critères  objectifs,  afin  de  définir  non  pas une simple politique de subventions mais une véritable politique publique de l’action culturelle.

La réflexion sur l’ensemble des subventions accordées à ce type d’événements y participera bien évidemment et je pense que l’association et la consultation des Communes sont sur ce point indispensables puisqu’elles ont, avec ces événements-là, un savoir-faire, une expertise qui est tout à fait appréciable.

Donc il y a moyen, avec des événements de renommée nationale, de pouvoir construire, au niveau métropolitain, une véritable politique publique culturelle de la lecture publique et d’accès au livre. Je fais confiance à madame la Vice-Présidente pour que nous puissions en discuter de manière tout à fait constructive pour avancer.

Monsieur le Président, je reprendrai une des formules qui est la vôtre, que vous répétez assez fréquemment à propos de la création de la Métropole, « qui associe l’urbain à l’humain » et je pourrais dire que la culture est un des éléments qui, justement, fait ce lien entre l’humain et l’urbain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s