Programmation pluriannuelle des investissements (PPI) 2009-2014

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Jean-Paul Bret

Conseil de la métropole du 29 juin 2015

Monsieur le Président, chers collègues,

Nous sommes à huit jours du vote de la programmation pluriannuelle des investissements 2015-2020 et revenir aujourd’hui sur la PPI précédente,  celle de 2009-2014, est un exercice certes intéressant mais, pour être utile et éclairer la prochaine PPI, cet exercice aurait peut-être mérité un examen plus en amont, d’autant plus que le report de la PPI par rapport à un  cycle normal, qui était celui de la Communauté urbaine avant, aurait pu le permettre.

En  tout  cas,  c’est  ce  que  certains  ont  tenté  de  faire  pour  y voir plus clair sans pour autant disposer  toujours facilement  de  tous  les  moyens  nécessaires  pour  y  accéder.  Je  suis  intervenu  lors  de  l’examen  du  compte administratif 2013 qui avait été présenté en 2014 par notre collègue Brumm qui ne m’avait pas répondu sur ce point -et je lui ai rappelé par ailleurs-. C’est le cas notamment -et je vais préciser mon propos- de  tout ce qui relève  de  l’équité  territoriale,  un  sujet  sensible, qui  peut  être  source  de  fantasmes  quelquefois  ou  objet  de fantasmes. C’est effectivement un paramètre qui ne peut pas être absolu et qui est compliqué, complexe mais je crois  que,  pour  éviter  les  interprétations  qui  peuvent  être  faites  quelquefois  à  juste  titre  çà  et  là, il  doit falloir pouvoir le dire, l’apprécier, avoir une meilleure connaissance de celle qui a été pratiquée dans le passé.

Tout  cela  pour  dire  -et  je  limiterai  mon  intervention  à  cela-  que  beaucoup  de  progrès  seront  à  faire  sur  ce terrain-là dans la mise en œuvre et dans le déroulé de la prochaine PPI.

On sait bien qu’une fois la PPI énoncée, la  mise  en  œuvre  plus  ou  moins  rapide  de  certains  projets  dépend  aussi  des  moyens  qui  y  sont  consacrés, notamment des moyens humains, et que quelquefois, si les projets sont en retard, c’est simplement parce que la focale n’a pas été mise de façon aussi importante sur ceux-là plutôt que d’autres.

Je souhaite que, sur ce plan-là, nous allions plus loin et mieux dans les prochaines années. En tout cas, nous y serons  vigilants.  A  cet  égard,  les  prochaines  conférences  territoriales  des  Maires  devront  témoigner  de  cette évolution. Elles devront jouer un rôle majeur dans ce domaine-là et bénéficier aussi de moyens techniques et humains importants pour procéder correctement et très clairement à ce suivi.

Mon propos est déjà celui de la semaine prochaine mais je crois que c’est une façon de faire le lien entre la PPI que nous votons dans un exercice forcément un peu formel avec beaucoup d’effets de posture, notamment  de l’opposition, et le souci d’engager la prochaine dans les meilleures conditions possibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s