Programme métropolitain d’insertion pour l’emploi (PMI’e) 2016-2020 – Attribution de subventions de fonctionnement aux organismes œuvrant pour l’accompagnement vers l’activité des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA)

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Laura Gandolfi

Conseil de la métropole du 6 mars 2017

Monsieur le Président, chers collègues,

La délibération qui nous est présentée aujourd’hui précise les contours de l’accompagnement des BRSA dans le cadre du PMIE élaboré au cours de l’année 2016.

Un certain nombre de dispositions sont à mentionner car elles vont dans le bon sens :

  • Un accompagnement individuel qui doit pouvoir différencier la fréquence des rencontres et les modalités pratiques :

En effet si la réussite d’obtention d’un emploi nécessite des rencontres rapprochées entre BRSA et Référent, cela devra se faire sans réserves. L’accompagnement devra se poursuivre, si nécessaire, pendant la période d’essai afin de garantir au bénéficiaire toutes les chances de stabilisation dans l’emploi.

  • Un rapprochement des branches professionnelles :

Il est important que les référents aient une bonne connaissance du marché du travail pour orienter les BRSA vers les branches professionnelles créatrices d’emploi.

Nous voudrions insister une nouvelle fois, comme nous l’avons déjà fait, sur l’importance des délais d’entrée dans le dispositif RSA. Nous notons encore des temps de prise en compte trop longs ce qui éloignent les perspectives de retrouver un emploi pour ceux qui seraient les mieux préparés.

  • Notons également, que le rôle du CLEE est orienté vers deux objectifs :

–              apporter aux référents les besoins des entreprises et des offres d’emplois adaptés, mais aussi

–              la recherche d’emplois à partir des profils des personnes du territoire.

Les premières rencontres entre entreprises et référents qui ont été organisées par la Métropole semblent avoir eu des retombées positives, il nous faut donc continuer car nous savons bien que les objectifs que nous demandons à de nombreux référents requièrent des compétences nouvelles, qui n’étaient pas dans le champ de leur intervention, il nous faut donc les accompagner.

Aussi nous proposons les outils suivants :

1)            Serait-il possible, sur la plateforme dédiée aux entreprises, de créer un portail présentant l’ensemble des Cv des BRSA prêts à l’employabilité. Nous demanderions aux entreprises partenaires de faire appel à ces bénéficiaires avant de prospecter vers d’autres réseaux.

2)            Tous les dispositifs mis en place dans le cadre du PMIE seront pleinement opérationnels si nous pouvons régulièrement en mesurer leur efficacité et éventuellement en corriger les défauts.

Pour se faire, nous souhaiterions qu’à chacune des  CLI plénières (2 à 3 par an) un temps  soit dévolu à un bilan. Cela permettrait à chacun des référents, du CLEE et des différentes institutions de trouver des solutions qui pourront aider l’ensemble des intervenants.

Enfin, lors d’un audit récent, où j’ai eu l’occasion d’être interviewé, on m’a parlé d’une éventuelle structure sur le modèle de l’instance de médiation, mais qui se tiendrait au sein de la métropole, ce qui pourrait donner un cadre plus officiel à l’échange, cela me parait une idée à explorer.

Concernant la prorogation de durée d’exécution du PLIE de Lyon

Nous notons l’avenant à la convention par laquelle la métropole assure la gestion de l’ensemble des crédits au titre du Fonds Social Européen « inclusion » dont ceux affectés au PLIE de Lyon par l’intermédiaire de l’association ALLIES.

Peut-être aurions-nous pu avoir également connaissance de  la convention concernant la gestion des crédits affectés à l’ensemble des PLIE.

Nous réinsistons une nouvelle fois sur la nécessité de prise en compte de l’ensemble des demandeurs d’emploi qui répondent aux critères définis par le Fonds européen qui dépassent les seuls bénéficiaires du RSA.

Enfin nous aimerions connaitre, comment vous comptez, et à quel moment de la procédure, associer les communes à cette gestion, par exemple :

–              Sur la phase de l’écriture de l’appel à projet et notamment en termes de priorité selon les territoires

–              Sur le choix des opérateurs

–              Sur l’évaluation

Je vous rappelle que pour ce qui concerne Villeurbanne c’est une somme de 530 000 euros qui sont affectés à ce dispositif en complément des crédits dédiés à l’insertion via le PLIE.

Merci de votre attention.

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s