Réponse de Laura Gandolfi à la question orale du Groupe Les Républicains et apparentés concernant l’enlèvement des encombrants

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Laura Gandolfi

Conseil de la métropole du 30 janvier 2017

Monsieur le Président, chers collègues,

Notre groupe est très attentif à la problématique des dépôts d’encombrants sur le territoire de l’agglomération. La propreté nous concerne tous, aussi des solutions sont à déterminer ensemble.

Pour mémoire, a été signée en 2016 entre la Métropole et la Ville de Villeurbanne, la convention qualité – propreté pour une meilleure articulation des compétences respectives et une meilleure efficacité des services. Elle rassemble d’une part, des points qu’il nous faut régler dans chacun des 8 quartiers de la ville et d’autre part, des actions transverses à mener dans toute l’agglomération. Parmi ces actions nous pouvons citer l’augmentation des corbeilles, en particulier à chaque abri bus, la gestion des bacs à ordures ménagères qui ne sont jamais rentrés, ou sortis aux mauvais jours, des actions de communication et le problème bien particulier des dépôts d’encombrants.

C’est un problème très difficile car nous ne pouvons pas traiter de la même façon la négligence des concitoyens qui disposent d’une voiture et qui savent que deux déchetteries existent sur le territoire de Villeurbanne et les personnes qui n’ont pas de véhicules pour se débarrasser de leurs encombrants.

Les personnes qui n’ont pas de véhicules sont souvent locataires de logements sociaux. Aussi, nous aimerions que l’ensemble des bailleurs sociaux puissent généraliser ce qui s’est fait à Saint-Jean par Métropole Est habitat. À savoir un local dédié à cet effet où les habitants demandent les clefs au gardien et la régie fait évacuer le local lorsqu’il est plein.

Concernant les habitants d’autres immeubles c’est un sujet qui pourrait être confié aux personnes qui sont intéressées par la création de services, par exemple à travers la loi Territoire Zéro Chômeur (en échange d’une contribution modeste on viendrait débarrasser les encombrants).

En ce qui concerne la négligence des personnes qui déposent leurs encombrants  il nous est très difficile d’en identifier les auteurs car, comme vous le savez, il est interdit d’ouvrir des sacs fermés.

Des actions pédagogiques dans les écoles ou sur des places ont été menées, par exemple lors de la semaine « Faites de la Propreté » qui s’est déroulée en mai, en coordination avec les services de la Métropole.

D’autres actions de communication pourront être initiées. Les doléances qui remontent de la part des habitants ce sont, entre autres, la possibilité de verbaliser, mais la procédure est longue, elle induit un dossier auprès du procureur, c’est donc peu dissuasif.

Pour pallier cette difficulté, l’une des solutions serait de mettre en place un timbre-amende, à l’instar de qu’a fait la ville de Metz. Ce sont les agents assermentée ASVP qui sont chargés de repérer d’où vient le dépôt et d’adresser le timbre amende.

En conclusion vers trois directions que nous nous orientons :

–              Développer les actions de communication

–              L’entraide envers les personnes ne possédant pas de véhicules

–              La verbalisation des habitants délictueux

Je vous remercie de votre attention

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s