Actions de la Métropole de Lyon dans le domaine du sport

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Gilbert-Luc Devinaz

Conseil de la métropole du 11 juillet 2016

Monsieur le Président, chers collègues,

A bien des égards, le sport est un fait social total. J’entends par là qu’il a des implications à tous les niveaux de la vie des individus ; physiques naturellement mais aussi sanitaires, à travers l’amélioration de la santé qu’il permet, éducatives à travers les valeurs et les règles qu’il enseigne, et aussi politiques, culturelles, on le voit bien à travers les expositions sur le football qui ont investi des lieux culturels aussi emblématiques que le Musée Gadagne ou la bibliothèque de la Part-Dieu ou le Rize à Villeurbanne.

Le sport, c’est donc bien plus que du sport et c’est pourquoi l’ambition métropolitaine est justifiée et nécessaire.

Tout d’abord, il est légitime qu’une collectivité locale comme la nôtre se penche sur ce sujet dans la mesure où ce sont elles, les collectivités locales, qui financent à plus de 70% le sport en France. De plus, la richesse et la diversité du territoire métropolitain, en termes de lieux de pratique, d’équipements, de clubs, de disciplines, justifie pleinement l’intervention de la Métropole. Enfin, le sport rejoint, à bien des égards, les valeurs et les principes d’action de notre institution.

En effet, le sport est tout à la fois un vecteur de solidarité et de partage, d’intégration et de lien social, d’attractivité et de rayonnement. Sur ce dernier point d’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles je pense que sport professionnel et sport de masse se redoublent et se complètent plutôt qu’ils ne se concurrencent.

Les valeurs métropolitaines, évoquées dans cette délibération cadre, convergent avec les ambitions revendiquées au niveau national. Pour la Ministre des Sports de l’époque, lors de son discours d’avril 2014 sur les orientations dans le domaine sportif, il fallait donner toute sa place au sport comme outil éducatif, en faire un outil de promotion de la santé publique, résorber les inégalités d’accès à la pratique sportive et en faire un outil de rayonnement international et de développement économique. Cette délibération-cadre illustre bien une même aspiration.

Ainsi, l’approche métropolitaine permet d’articuler le sport avec d’autres thématiques qui participent, soit d’une meilleure qualité de vie pour tous, soit d’une plus grande solidarité. Par exemple sur la thématique sport-éducation, il est probable que la prise de compétences de la Métropole sur les collèges débouchera sur une augmentation significative des sections sportives des collèges.

La pertinence de l’échelon métropolitain se justifie à un autre niveau. Ainsi, dans la partie dite « verticale » de l’action métropolitaine, la réflexion engagée sur les clubs amateurs de haut-niveau et sur les clubs de bassins de vie est particulièrement pertinente. Ce regard porté sur les sports amateurs est bienvenu parce qu’il comble un angle mort pour des clubs, plus fragiles qu’on le pense, qui évoluent à un haut-niveau national mais avec une structure associative insuffisante et dont les disciplines pratiquées n’attirent pas toujours les sponsors privés.

Toutefois, cette délibération n’évoque pas certains enjeux qui me semblent déterminants. Pour autant, il s’agit bien d’une délibération cadre qui ne peut pas englober tous les sujets. J’en évoquerai néanmoins trois ce soir.

Le premier, le plus visible, c’est le nerf de la guerre, autrement dit l’argent. Peut-être que ce n’était pas le lieu dans une telle délibération mais le document n’évoque pas la question du soutien financier aux clubs sportifs. Heureusement, il n’est pas complètement absent de nos débats aujourd’hui puisque les subventions aux associations sportives sont intégrées à la question du soutien à la vie associative. De ce point de vue pour nous, l’objectif est bien de sortir des pratiques insatisfaisantes de l’ancien conseil général en la matière.

Deuxième sujet, en lien avec la précédente, celle des équipements sportifs qui sont aujourd’hui pour la plupart, propriété des communes. En développant le soutien, pertinent, à des clubs aux bassins plus larges que la commune, la question d’une gestion unique des équipements sportifs par les communes pourrait se poser et ce, d’autant plus en période de restriction budgétaire. Le thème des équipements sportifs des collèges peut aussi se poser à travers des réflexions sur des aménagements susceptibles d’optimiser leur utilisation au-delà des seuls élèves.

Enfin, dernière remarque, qui concerne le positionnement de la Métropole dans la politique sportive. En favorisant l’accompagnement et la mise en réseau entre les acteurs, je comprends que la collectivité se situe en facilitatrice plutôt qu’en actrice à part entière. C’est à mon sens, le bon niveau d’intervention dans un terrain de jeu déjà bien fourni avec les communes, les clubs, les comités,les ligues mais aussi les offices municipaux des sports. Sur ce point, d’ailleurs, la délibération fait l’impasse sur cette réelle démocratie participative que constituent les offices municipaux des sports. La Métropole gagnerait à établir des contacts avec des acteurs qui ont fait leurs preuves dans la gouvernance du sport au niveau local, dans la recherche d’innovations, dans la mise en réseau des clubs.

Ces échanges pourraient aussi nourrir un diagnostic partagé qui manque aujourd’hui sur les pratiques sportives au niveau de l’agglomération. Une telle démarche est un réel enjeu de démocratisation de la pratique sportive tant il a été prouvé que la proximité avec un équipement sportif est un facteur déterminant.

Pour conclure, le groupe La Métropole Autrement votera cette délibération pour les ambitions qu’elle affiche et les bénéfices dont la pratique sportive en tirera, sans oublier les points qui demeurent à approfondir.

Je vous remercie.

 

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s