Subvention de la Métropole au Musée des Confluences

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Loïc Chabrier

Conseil de la métropole du 1er février 2016

Monsieur le Président, chers collègues,

Le groupe La Métropole autrement votera cette délibération. Le soutien de la Métropole au musée des Confluences est bien évidemment d’importance et il se doit être renouvelé à la hauteur du succès que connaît ce formidable équipement, ceci en intégrant bien évidemment les contraintes financières actuelles et une baisse significative par rapport à la subvention 2015.

Néanmoins, revenons tout de même sur le constat -nous l’avions déjà fait précédemment-, de manière unanime quasiment, que la présence d’un tel équipement sur le territoire métropolitain était non seulement une nécessité mais vital pour l’attractivité de notre Métropole et agglomération. Le musée a trouvé sa place dans le paysage culturel lyonnais bien évidemment mais bien au-delà, comme le montre le bilan de la première année de fréquentation.

Madame la Vice-Présidente, vous avez souligné qu’on attendait le millionième visiteur. En décembre, les chiffres qui avaient été formulés comme une estimation à l’ouverture avaient largement été dépassés puisqu’on chiffrait à peu près à 500 000 visiteurs la première année. Certes, ce chiffre a été pulvérisé, on peut penser qu’il y a bien évidemment l’effet nouveauté qui a joué mais, à mon sens, ce n’est pas suffisant, il y a tout de même une réelle visibilité de cet équipement au-delà de Lyon.

Le musée va donc trouver maintenant son rythme de croisière. Le public est au rendez-vous, c’est une évidence, avec enthousiasme, quand on voit les questionnaires de satisfaction qui sont retournés à la direction du musée.

Et pas seulement un public local -comme je le soulignais- puisque les visiteurs en provenance des autres régions de France atteignent près de 30 % alors qu’ils étaient 20 % au début ; les visiteurs étrangers représentent quant à eux 6 % du public du musée, avec une augmentation notoire depuis le dernier chiffre de référence, à savoir mars dernier.

Malgré ce bilan encourageant, nous devons tout de même être vigilants et la vigilance doit porter sur l’impératif de la diversification des recettes, notamment dans le contexte actuel de baisse des subventions publiques.

L’objectif prévisionnel de l’année 2016 en matière de recettes de commercialisation et mécénat est réel mais doit être encore plus ambitieux, nous l’avions déjà souligné l’année dernière. Je crois qu’il est nécessaire que nous puissions persister dans cette voie et nous faisons confiance à la direction du musée et à sa directrice justement pour retrouver de nouvelles pistes. C’est la pérennisation du succès du musée des Confluences qui en dépend.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s