Intervention de Gilbert-Luc Devinaz concernant la requalification de l’axe A6/A7

 

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention de Gilbert-Luc Devinaz

Conseil de la métropole du  16 mars 2018

 

Monsieur le Président,

Mesdames, messieurs,

Lors de la dernière intervention de notre groupe sur ce sujet, j’avais fait part de notre soutien vigilant à la manière dont le déclassement est mené. Nous avions noté un certain nombre d’avancées, notamment celle d’une attention à mieux protéger les communes du trafic de transit et à préserver le périphérique ou la rocade est.

La position de notre groupe demeure cohérente. Si nous soutenons le principe du déclassement, nous restons vigilants à ce que les bénéfices attendus soient bien partagés par l’ensemble des habitants de la Métropole.

Aujourd’hui, alors que s’ouvre une première étape réglementaire de la concertation, la vigilance s’est muée en doute.

Car depuis plusieurs signaux inquiétants sont apparus. Le premier concerne le rapport du Comité d’Orientation des Infrastructures qui propose de renvoyer aux calendes grecques tout projet de contournement de Lyon.

En effet, le rapport préconise de renvoyer à 2038 la réalisation de toute infrastructure de contournement de l’agglomération. Cette préconisation est d’autant plus surprenante que l’Etat et la Métropole travaillent ensemble à des études sur le prolongement de l’A432 par exemple.

Si cette proposition était suivie par le gouvernement, je crains qu’elle ne consacre l’échec du déclassement de l’A6 et de l’A7 dont le contournement de Lyon était un des prérequis.

Le second signal est l’annonce de l’abandon du contournement de Lyon par l’ouest évoquée récemment par le Ministre de l’Intérieur. Et ce alors que le rapport du COI préconisait de poursuivre les études et d’ouvrir un grand débat public en 2019.

Bref, il apparait difficile de lancer une concertation sur un sujet dont l’une des conditions de réussite principales est sujette à tant d’interrogations et de flou.

De plus, je m’interroge sur le périmètre de la concertation. Il est clair que les conséquences du déclassement ne vont pas se limiter aux villes citées dans la délibération. Les effets du déclassement vont toucher de nombreuses villes. Je pense à Villeurbanne, à Bron, à Vaulx-en-Velin, à Décines, à Meyzieu, à Saint-Priest… Il aurait été pertinent que ces habitants puissent aussi bénéficier d’une concertation en bonne et due forme.

Mais, Monsieur le Président, je ne doute pas de votre capacité d’écoute et de votre volonté de dialogue pour avancer ensemble sur ce dossier majeur pour l’avenir de notre agglomération. Et c’est pourquoi nous voterons en faveur de cette délibération pour que la concertation ait lieu.

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s