Intervention d’Anne Reveyrand concernant le rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes – Année 2018

 

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Intervention d’Anne Reveyrand

Conseil de la métropole du 10 décembre 2018

Monsieur le Président, chers collègues,

Le rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes est un outil pertinent pour notre collectivité. Je tiens à souligner l’importance de la production de ce rapport, qui permet de constater l’évolution de la situation au sein de notre collectivité.

Nous prenons acte des éléments présentés dans le rapport de situation et nous saluons les points positifs qui en émanent. Néanmoins, quelques points négatifs demeurent :
– les filières les plus féminisées restent la filière administrative (84 % de femmes) et la filière médico-sociale (91 % de femmes)
– ce sont toujours les femmes qui travaillent au temps partiel
– les écarts de rémunérations demeurent, accrus par les heures supplémentaires qui augmentent les rémunérations des hommes principalement

Les marges de progression pour atteindre l’égalité réelle entre les hommes et les femmes sont grandes, pour notre collectivité et notre société.

En matière de ressources humaines, il est nécessaire de lutter contre la précarité des emplois qui touche bien plus les femmes que les hommes car ce sont elles qui sont le plus souvent employées à temps partiel. L’égalité femmes-hommes, c’est proposer plus de temps complets, plus de titularisations et, pour la collectivité, c’est éviter une discrimination à l’embauche, qui a longtemps présidé dans les choix lors de recrutement, celle de recruter essentiellement des femmes pour des équipements dédiés à la petite enfance, par exemple, ou des hommes pour des métiers techniques.

Cette délibération atteste de progression en faveur de l’égalité femmes-hommes mais il est certainement nécessaire d’aller plus loin. Travailler à la promotion de l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, c’est affirmer que l’égalité est un droit fondamental. Si le principe est consensus, le rendre effectif est plus complexe car les obstacles et les préjugés entravent cette égalité de manière parfois insidieuse et invisible.
La Métropole capitalise sur les travaux déjà engagés. Le plan d’actions pluriannuel 2018-2020 pérennise la dynamique et accentue les efforts. Décliné en 3 axes, ce plan vise à faire progresser l’égalité entre les femmes avec 54 actions, une évaluation annuelle, une participation à l’appel à projet FSE…

Il faut insister sur les inégalités structurelles et la répartition des rôles sociaux encore très stéréotypés, irriguer ces politiques publiques pour changer les pratiques, développer une culture commune de l’égalité en luttant contre toutes les formes de sexisme.

D’autres actions sont à mener : l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons au collège, la lutte contre les violences faites aux femmes, la continuation des aides publiques aux associations sportives ou culturelles à des comportements vertueux en matière d’égalité ou de non-discrimination, réduire les inégalités et faire évoluer les mentalités …. La Métropole doit aussi s’appuyer sur les initiatives des communes qui se sont emparées du sujet.

Seule une conjugaison d’efforts individuels et collectifs permettront d’atteindre l’égalité effective dans la vie de toutes et de tous.

Je vous remercie.

SEUL LE PRONNONCÉ FAIT FOI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s