Intervention de Gilbert-Luc Devinaz concernant le nœud ferroviaire lyonnais

cropped-couverture1-e14894030686172.jpg

Conseil de Métropole

28 janvier 2019 – Délibération n°2019-3264 :

Gilbert-Luc Devinaz

Monsieur le Président, Monsieur le vice-président,

Mes chers collègues,

Cette délibération nous offre l’occasion d’un échange sur le nœud ferroviaire lyonnais et plus largement sur la question des mobilités.

Monsieur le Président, j’entends avec satisfaction vos nombreux propos dans les médias qui font des mobilités un enjeu déterminant pour l’avenir de notre métropole. Je partage naturellement cet objectif comme le montre mes nombreuses prises de parole dans cette enceinte.

Si les mobilités sont un enjeu central pour notre avenir, le NFL est un sujet déterminant au cœur de l’avenir des mobilités.

Ce grand débat public, et je parle bien de celui sur le NFL, est donc déterminant pour faire partager un état des lieux avec les habitants et proposer différentes solutions.

La phase de concertation a montré que le constat est relativement consensuel. L’agglomération lyonnaise est saturée. 2 chiffres pour illustrer mon propos : la gare de la Part-Dieu accueille aujourd’hui plus de 4 fois le nombre de passagers que ce qui était prévu au départ. Dans 10 ans, la prévision monte à 7 fois plus.

Autre chiffre : notre agglomération est traversée chaque jour par plus de 1100 trains. C’est énorme. Cela provoque naturellement une saturation complète du réseau en heures de pointe.

Si le constat est bien partagé, les solutions proposées ne le sont pas. D’où l’intérêt d’un débat public me direz-vous !

Les solutions s’inscrivent déjà dans un calendrier à la temporalité différente. Certains travaux sont déjà en cours comme nous le voyons bien à quelques centaines de mètres d’ici sur la place Béraudier.

Mais l’enjeu du débat public est bien celui des projets à long-terme. Notamment la création de 2 voies nouvelles entre Saint-Clair et Guillotière, l’extension de la gare de la Part-Dieu et la mise à 4 voies de la portion entre Saint-Fons et Grenay.

Ces projets doivent répondre aux objectifs généraux qui sont d’anticiper une augmentation du trafic ferroviaire, d’éviter que le fret ne transite par Lyon et d’améliorer les dessertes notamment vers Grenoble et Saint-Étienne.

Pour cela, notre groupe sera attentif à ce que le débat propose une information objective et complète. Un exemple : dans le coût du scénario aérien qui est présenté comme plus faible que le scénario enterré, est-ce que le coût des expropriations est pris en compte ? Je vous rappelle que l’estimation du scénario en surface est de 2,2 milliards d’€ contre 3,7 milliards d’€ pour le scénario en souterrain.

Autre question sur le périmètre du débat. J’entends l’argument qui est de dire : on ne peut pas discuter de tout. Mais dans le domaine des mobilités, c’est bien l’enjeu : l’intermodalité fait que nous sommes obligés d’avoir une vision globale et d’intégrer une vision large des territoires. Un seul exemple… enfin non, plutôt 2.

Si nous voulons anticiper une augmentation du trafic ferroviaire, il faut intégrer à la réflexion les alternatives à l’A45 actuellement à l’étude. Si nous voulons écarter le fret du centre de l’agglomération, comment ne pas évoquer le CFAL dans cette réflexion ?

De même, le rapport Duron de février 2018 demandait au gouvernement d’organiser un grand débat public multimodal pour 2019. Est-ce que ce débat public sur le NFL est la réponse à cette préconisation ? Ou est-ce que le futur grand débat est-il seulement repoussé ? Les grands débats sont à la mode, nous devrions en profiter…

Pour conclure, je souhaite interroger la position de la Métropole. Aurons-nous dans cette enceinte un débat sur la position portée par la Métropole ?

Lors d’une réunion en préfecture, Monsieur le vice-président avait souligné que le maire de Lyon, qui fût aussi président de cette Métropole, mon cher Gérard, était favorable à l’option souterraine. Est-ce aussi l’avis aujourd’hui de la Métropole ?

Comment articuler les objectifs de la Métropole, notamment de favoriser un RER métropolitain, objectif que je partage, avec la stratégie territoriale de la Région ? Comme vous l’avez souligné lundi dernier lors de la signature du CPER, il s’agit d’une question d’intérêt général et donc je ne doute pas que vous y arriveriez.

En attendant un futur échange en conseil sur ces questions, nous voterons en faveur de cette délibération.

Je vous remercie

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s